Acheter des bitcoins en France

A l’heure où la carte de paiement sans contact envahit nos spots de publicité et où pourtant la sécurité laisse à désirer, à l’heure où l’on ne parle plus des monnaies décentralisées parce que plus aucune plateforme n’a de problème de piratage, il est peut être temps de revenir une fois de plus sur le Bitcoin, protocole moderne s’il en est qui permet de payer de manière sécuriser depuis et vers n’importe quel endroit dans le monde.

Petit tour du Bitcoin

Pour la petite histoire, que je ne vous raconterai pas ici, le Bitcoin n’est pas monnaie mais un protocole. Le Bitcoin n’est donc qu’un protocole éponyme de la monnaie (ou unité de compte). Ce que l’on appelle ainsi un « bitcoin » est une unité du protocole « Bitcoin ». Aujourd’hui le Bitcoin est également utilisé pour un système de vote électronique, pour gérer des actes de propriétés, des cartes grises d’automobiles et j’en passe.

Ce qui nous intéresse ici c’est la « monnaie »

Ce n’est pas une monnaie non plus au sens Banque de France du terme, mais on va faire comme si. Le bitcoin (notez la minuscule) est donc une monnaie numérique utilisée pour payer et recevoir des paiements. Aujourd’hui il est possible de les dépenser dans de nombreux endroits en France, sur le web comme dans la rue. On ne va pas dresser ici une liste exhaustive, il en existe déjà (par ex. chez lebitcoin.fr).

Mais avant de dépenser, il faut s’en procurer.

Et pour s’en procurer il y a plusieurs méthodes : le minage, l’achat, le gain, le don.

Pour le minage vous pouvez oublier tout de suite, surtout si vous voulez que ce soit rentable. En effet le matériel permettant de miner (créer) des bitcoins coûte bien trop cher par rapport à ce que ça vous rapportera. Cependant si vous voulez juste tester et miner quelques fractions de bitcoins, vous pouvez toujours faire tourner votre carte graphique à cet effet, mais il ne faudra pas vous attendre à la fortune.

Pour l’achat c’est autre chose. C’est aussi facile que d’acheter n’importe quoi sur le web. Il faudra vous rendre sur une plateforme de vente, comme bitcoin.de (virement bancaire), localbitcoins.com (espèces, virement et autres) ou encore Coinmama.com (carte bancaire), en fonction de votre mode de paiement préféré.

Le gain c’est aussi simple mais il faudra persévérer pour obtenir des sommes raisonnables. On appelle cela des « faucets » ou robinets à bitcoins, qui distribue gratuitement (contre affichage de publicités) des fractions de bitcoins à qui veut bien louer un peu de disponibilité cérébrale.

Enfin le don, oui parce qu’il existe des gens qui possèdent des bitcoins et qui vous en feront don si vous participez avec intelligence à la communauté, au réseau, à la promotion et à la circulation du Bitcoin.