Mediapart nous la joue Streisand

L’affaire Bettencourt ne se joue plus uniquement dans les bureaux des magistrats ou sur les bancs des tribunaux, mais sur Internet, où désormais la censure lutte contre l’information à grand renfort de décisions anti-constitutionnelles telles que celle émise à l’encontre des journaux d’information Mediapart et Lepoint.

Quelques soutiens se sont fait entendre, sur Twitter et ailleurs :

Pour rappel la justice a interdit a Mediapart de parler des éléments concernant l’affaire Bettencourt et les a obligé à retirer tous ces éléments ainsi que leurs mentions de leur site. Cela représente plusieurs milliers d’article où chaque mot, phrase ou paragraphe doit être enlevé, et bien d’autres documents PDF, audios etc. Si cela n’était pas fait dans les 8 jours suivant la décision (donc le 11 juillet), Mediapart devrait alors payer 10000€ d’amende par jour et par infraction constatée.

Dès lors que cette annonce eut été criée sur les toits des Internets, l’effet Streisand s’est mis en marche et ce sont désormais des milliers de copies de ces éléments qui circulent sur la toile via les réseaux P2p ou même sur quelques sites de grands médias français (Libération, Arrêt sur Image etc.)

Serveur Starmade, le nouveau jeu spatial

Vous ne connaissez pas encore le nouveau jeu StarMade ? Mais dans quel monde vivez-vous !? Bon, on est d’accord qu’on ne peut pas avoir les yeux partout sur Internet, d’autant que c’est un peu grand, n’est-ce pas ? Alors voici votre séance de rattrapage.

Starmade est un jeu spatial qui est entièrement constitué de blocs, comme Minecraft. Vous devez donc construire votre propre vaisseau spatial et arpenter l’immensité de l’univers à son bord, tout en évitant les dangereux pirates, ennemis et autres dangers qui guettent. Mais ce n’est pas tout, le grand atout de ce jeu est le fait qu’il puisse être joué en multi, et donc sur des serveurs !

Toujours comme Minecraft, vous pouvez vous-même créer votre serveur Starmade et inviter vos amis à jouer avec vous, vous aurez alors la possibilité de construire des grandes bases pour vous défendre à plusieurs. Des guerres pourraient alors être organisées et à grand renfort de mods (le jeu est en Java) il est même possible de voir pousser plein plein de fonctionnalités supplémentaires sur Starmade !

Voici une vidéo qui va vous montrer comment se déroulent les premières heures de jeu.

Il est maintenant temps pour vous de commencer à tester ce jeu qui a le bon goût d’être gratuit, et de vous faire votre propre idée. Si il vous vient l’idée de créer un serveur Starmade, n’oubliez pas de venir l’inscrire sur la liste de serveur Starmade française !

Acheter des bitcoins : tutoriel et explications

Comme n’importe quelle monnaie ou valeur, le bitcoin s’achète et se vend en fonction de la demande et de l’offre. En fonction de ces mêmes paramètres se définie la valeur d’un bitcoin (BTC). Pour acheter votre premier bitcoin vous pouvez utiliser le site bitcoin.de qui ajoute quelques sécurités aux transactions.

A l’heure où ces lignes sont écrites le site propose trois langues : allemand, anglais et espagnol. Je sais cependant que le français est en cours traduction. Mais il semblerait que si vous êtes intéressé par le bitcoin ce genre de détail ne soit pas un problème, si ?

Le cours du bitcoin a énormément varié depuis 2011 mais il semble se stabiliser depuis sa forte montée en 2013. Ainsi il est plus facile de faire son premier achat sans risque de voir la valeur du bitcoin tomber dans les méandres du risible. A priori et à moins que les choses n’aient radicalement changée depuis la rédaction de cet article (regardez la date), le bitcoin s’achète aux environs de 85-100€ et la valeur ne bougera pas des masses. Sauf si évidemment un grosse annonce a lieu entre temps.

Sachez en tous cas que vous pouvez également vendre vos bitcoin sur cette même place de marché et aux mêmes conditions. Les paiements sont effectués pour le moment sous forme de virement bancaires et une fois que vous confirmez avoir reçu votre argent alors seulement vos bitcoins sont transférés à votre acheteur.

Visitez le site, ça ne coûte rien ! 

Vendre ou acheter avec des bitcoins

La monnaie Bitcoin, ou crypto-monnaie pour les plus initiés, commence à faire parler d’elle depuis quelques mois et beaucoup de boutiques commencent à accepter les paiements en bitcoin contre les produits qu’elles proposent. Encore loin d’être complètement démocratisée, la monnaie n’en reste pas moins intéressante puisqu’elle se passe des banques et donc des commissions, traçages, et régulations en tous genres.

Depuis quelques semaines il est même possible d’acheter et de vendre, en tant que particulier, avec des bitcoins comme par exemple sur le site de petites annonces bitcoin : lebitcoin.fr. Ce site propose un listing pas spécialement original certes, d’annonces de particuliers et de professionnels, la seule différence avec la pléiades de sites du même genre qui existent déjà c’est que celui-ci propose exclusivement des annonces en bitcoin. De quoi promouvoir encore un peu plus cette monnaie qui peut parfois faire un peu peur.

Elle fait peur essentiellement aux grands groupes financiers qui n’ont aucun contrôle sur elle, et du coup ils vont tout faire pour transmettre leur peur aux consommateurs en leur disant que c’est une monnaie pirate, que ce n’est pas bien, et ils essaient déjà de faire du lobbying pour proposer des lois permettant de réguler cette monnaie voire de la faire interdire. Mais ce sera vain.

Pour avoir plus d’informations sur cette nouvelle monnaie décentralisée qu’est bitcoin, je vous propose avant tout de lire l’article Wikipedia sur le sujet et également de consulter les sites spécialisés et compétents comme bitcointalk ou le français http://www.bitcoin.fr/.

Mars One : avenir ou supercherie ?

Vous aurez peut-être entendu parlé du projet Mars One, cette mission lancée par un ingénieur hollandais et qui promet d’envoyer des hommes sur Mars pour un voyage sans retour, dès l’année 2023. Beaucoup de gens se posent la question de savoir si c’est une supercherie, mais une nuée d’autres y croient dur comme fer. Qui a raison ?

Le projet  Mars One a quelques soutiens de renom. Le physicien, prix Nobel de physique Gerard ‘t Hooft, en fait partie et s’exprime régulièrement en faveur du projet Mars One. Mais également l’université de Twente qui est devenue partenaire officielle il y a quelques semaines.

D’un autre côté, le planning annoncé par les instigateurs du projet semble invraisemblable quand on connait un peu le niveau de technologie où l’être humain se trouve en ce moment. En gros, Mars One promet un lancement en 2016 d’un chargement de 2500 kg pour tester une technique d’atterrissage sur Mars et par la même déposer du matériel et des vivres pour la colonie future. Or aujourd’hui, les spécialistes de l’atterrissage sur Mars ne sont arrivé qu’à un poids d’une tonne, et pour un prix exorbitant de 2 milliards de dollars (un tiers du budget Mars One).

Il est difficile de se prononcer aujourd’hui sur la faisabilité d’un tel projet et Mars One eux-même jouent franc jeu en précisant qu’ils sont en pleine étude de faisabilité, avec des partenaires spécialisés et les agences spatiales. Mais ce qui est sûr c’est que l’idée n’est pas une supercherie, ou du moins ses créateurs sont sincères.

Nous verrons bien dans quelques années, en tous cas les candidatures sont ouvertes, si vous voulez partir pour Mars et ne plus jamais revenir, créer la première colonie extra terrestre de l’histoire, c’est le moment !

Création d’un serveur gratuit pour Minecraft

Lorsque Minecraft est né en 2009, personne n’aurait pu se douter une seule seconde du succès phénoménal qui pourrait rencontrer. Pour illustrer ce succès on peut mettre en avant le fait que beaucoup de sociétés spécialisées dans l’hébergement de serveur se sont tournées vers ce jeu pour proposer leurs offres aux joueurs.

En effet, administrer un serveur Minecraft est une chose que beaucoup de joueurs veulent. Tout simplement parce que ça leur donne du pouvoir sur les autres et que le pouvoir, c’est le nerfs de la guerre. Mais créer un serveur peut coûter cher ! Si l’on met de côté le fait qu’effectivement il est possible de créer son serveur sur sa propre machine, les possibilités sont tout de même très nombreuses.

Jusqu’à maintenant, pour avoir une qualité de service jugée au minimum semi-professionnelle, il fallait payer. Des offres allant de quelques euros par mois jusqu’à plusieurs centaines en fonction de la taille du serveur, du nombre de slots que l’on souhaite et également en fonction de la charge générée par les divers plugins que l’on y installe.

Depuis très peu de temps, des offres gratuites sortent des tuyaux des hébergeurs de serveur Minecraft et parmi elles celle de serveurs-minecraft.fr qui propose des serveurs de bonne qualité, avec un nombre de slots illimités, et tout ça entièrement gratuitement. La contrepartie ? Les joueurs doivent régulièrement aller visionner une publicité de quelques secondes. Une fois la pub regardée il va pouvoir alors se connecter sur le serveur et y jouer sans limitations. L’administrateur non plus d’ailleurs ne sentira pas le poids de la gratuité dans les performances puisque les offres gratuites sont souvent hébergées sur les mêmes serveurs que leurs soeurs payantes et bénéficient des mêmes avantages techniques. L’hébergeur se paye avec la pub donc.

Et pour le joueur c’est tout bon, il peut enfin administrer son propre serveur Minecraft avec toutes les fonctionnalités possibles, sans dépenser un centime !

Hearthstone, le nouveau free to play de Blizzard

Blizzard n’avait pas encore mis le pied dans le Free to play (traduisez : jeu gratuit) et sa plus grosse licence World of Warcraft a toujours échappé à cette rétrogradation que connaissent souvent les MMORPG. Désormais le marché s’ouvre à la firme américaine avec un nouveau jeu appelé Hearthstone : Heroes of Warcraft qui comme son nom l’indique se déroulera dans l’univers Warcraft, l’un des plus connus du monde du jeu vidéo.

Ce jeu de cartes à collectionner proposera donc aux joueurs de se lancer dans des combats dangereux guidés par des cartes représentant chacune des classes et pouvoirs différents, et le but sera bien évidemment de battre son adversaire. Au début 300 cartes seront disponibles et il sera possible d’acheter des packs de cartes pour quelques euros, ou alors attendre les packs de cartes gratuits qui seront disponibles à tout le monde mais en quantité limitée.

La beta de Hearthstone sera ouverte cet été et il est déjà possible de s’y inscrire avec son compte Battle.net. Vous pouvez également visiter le site officiel pour avoir plus d’informations sur le jeu ainsi que des vidéos et des images du jeu.

Achat & vente de jeux d’occasion Steam

Jusque là impossible, la revente et l’achat de clés d’occasion Steam pourrait bien devenir possible grâce à une décision de justice qui devrait bientôt tomber. En effet, une association de consommateurs en Allemagne a porté plainte au nom des consommateurs de toute l’Europe contre Valve qui interdit la revente de clés d’occasion.

C’est à dire concrètement que vous ne pouvez pas revendre un jeu que vous avez acheté, lorsque vous l’avez terminé ou simplement quand vous n’en voulez plus. Certains y voient la mort du marché de l’occasion, nous n’en sommes pas loin. Mais tout pourrait basculer si la décision oblige Valve à autoriser ce genre de ventes.

Cela signifie que l’on pourrait bientôt voir pousser de nouvelles plateformes de marché ou de petites annonces permettant l’achat et la revente de jeux Steam, comme par exemple le site SteamOccaz.com qui permet de passer une petite annonce pour vendre ou acheter un jeu Steam.

Valve n’a pour le moment pas réagit et attend, comme ses millions de joueurs la décision de la cour de Justice et devra le cas échéant mettre en place un système d’achat et de vente de clés d’occasion permettant aux joueurs de se les échanger gratuitement ou contre de l’argent. Difficile encore de savoir quelles seront les limites de cette fonctionnalité ou encore si elle sera disponible pour tous, gratuitement ou non, mais en tous cas il y a de grandes chances pour que cela révolutionne l’achat et la revente de jeux d’occasion en version dématérialisée. Une chose que nous n’avions pas jusqu’alors et qui pourrait bien devenir concret dans les prochains mois !

Disney annonce Disney Infinity

Le géant de l’industrie du divertissement s’attaque enfin, sérieusement, au plus gros marché au monde : le jeu vidéo. Il était temps me direz-vous, quand on sait que la firme américaine dispose des plus grosses licences du monde (allant de Marvel à Star Wars, en passant par tous les films qu’ils ont fabriqués). Et bien il aura fallu qu’un concurrent lance un concept qui cartonne pour que les oreilles de Mickey se tendent et commencent à faire réfléchir les décideurs.

Bref, nous l’avons cette fois ci : Disney Infinity. Le jeu qui fera vibrer le monde du jeu vidéo en nous abreuvant de Jack Sparrow, Sulli, M. Indestructible dès la sortie du premier « starter pack » prévu pour le mois de juillet en France. Lorsque vous aurez été délesté de la coquette somme de 60-70€, vous aurez alors la possibilité de brancher votre petite base à une console ou un PC, d’y poser l’une des trois premières figurines proposées dans le pack et de l’envoyer dans votre écran pour jouer avec.

Puisque c’est ça le principe : vous faites entrer vos figurines dans votre jeu et vous vivez avec elle toutes ses aventures, thématiques évidemment et dans son monde à elle. L’avenir prévoit d’autres types de figurines issus d’autres mondes Disney & Pixar, et un nouveau jeu par an, environ.

Selon certains spécialistes du monde vidéo-ludique, l’investissement de base vaut le coup puisque 60-70€ vous permettrons de jouer environ 30 heures, en comptant les quêtes secondaires (comprenez tout ce qui n’est pas obligatoire pour finir le jeu). Mais c’est sans compter le deuxième aspect du projet : la Toy Box.

La Toy Box permettra d’utiliser tous les objets, améliorations diverses, bâtiments et autres gadgets que vous aurez débloqués en mode aventure, pour créer votre propre monde à vous, du début à la fin ! Cet aspect bac à sable devrait considérablement prolonger le temps de jeu, autant que la dépendance et le besoin d’acheter encore de nouvelles figurines.

Une communauté française commence à prendre racine dans le paysage Internet d’ailleurs, je vous invite à vous y rendre et à y poser toutes vos questions : Disney Infinity France.

Jouer aux Hunger Games sur Minecraft

Vous avez surement vous aussi déjà lu le livre, ou vu le film « Hunger Games« , sorti il y a peu de temps et qui met en scène plusieurs jeunes gens qui doivent d’étriper dans un territoire délimité. Un peu comme le font les japonais de Battle Royale mais avec un peu plus de background.

Je vois déjà dans vos yeux les flammes du tueur et votre envie sanguinaire d’en découdre avec pour seules armes un sac et votre ruse. Et bien sachez que c’est possible si vous utiliser Minecraft, puisque le jeu permet maintenant (pas de manière officielle mais via des plugins) de participer à des Hunger Games comme si vous y étiez.

En gros le principe est simple et renouvelable à loisir : vous apparaissez dans un monde généré aléatoirement avec plusieurs autres joueurs (jusqu’à 50 parfois !) et au bout d’une minute vous êtes lâché comme des bêtes et vous devez vous débrouiller pour être le dernier survivant. Vous aurez parfois un peu de temps pour élaborer une stratégie, parfois non. Certains joueurs ne prennent pas le temps de se préparer et vont avoir pour priorité de dézinguer un maximum de péons dès le départ, histoire de défricher le jeu. Mais si vous avez un peu de chance et que vous avez réussi à vous enfuir de la zone de départ, alors vous pourrez commencer à vous préparer en allant miner des ressources et en vous faisant une belle armure, de belles armes etc…

Pour y jouer c’est très simple, il vous suffira d’acheter Minecraft si vous ne l’avez pas déjà et de vous mettre en quête d’un serveur qui propose ce genre d’évènement. Par exemple sur Bastonfield, où aucune inscription ni candidature n’est demandée. Il suffit de vous connecter et de jouer.

Vive les Hunger Games !